Peut-on améliorer la convalescence après une hystérectomie par des exercices ?

3 octobre 2023

Lorsqu’une femme subit une hystérectomie, une période de récupération est essentielle pour favoriser une guérison optimale. Cette procédure chirurgicale majeure peut entraîner des douleurs abdominales, une perte d’énergie et une faiblesse musculaire. Cependant, grâce à des exercices spécifiques, il est possible de réduire ces effets et de récupérer plus rapidement. Quels sont ces exercices ? 

Les exercices doux pour la récupération initiale

Après une hystérectomie, la première étape de la récupération est essentielle pour éviter les complications et favoriser la cicatrisation. En effet, les activités après chirurgie majeure peuvent aider à maintenir la circulation sanguine, à prévenir la formation de caillots et à réduire le risque de complications postopératoires. Deux catégories d’exercices doivent être considérées.

Avez-vous vu cela : Code promo Stormrock : du CBD au meilleur prix

Respiration profonde et toux contrôlée

Pendant la phase de récupération initiale après une hystérectomie, la respiration profonde et la toux contrôlée jouent un rôle crucial. En effet, la chirurgie peut entraîner une diminution de la capacité pulmonaire et des risques de pneumonie postopératoire. 

Il est donc recommandé de pratiquer régulièrement des exercices de respiration profonde. Il faut prendre de profondes inspirations et expirer lentement pour éviter l’accumulation de mucus dans les poumons.

Sujet a lire : Le régime qu’il vous faut, suite à une ablation de la vésicule biliaire

Cependant, la toux peut être douloureuse après une hystérectomie. Afin de minimiser l’inconfort, il faut placer un coussin contre l’abdomen pour soutenir la zone opérée avant de tousser doucement. Ces exercices contribuent à maintenir la fonction pulmonaire et à réduire les risques de complications respiratoires.

La marche légère

L’activité physique modérée sous forme de courtes marches légères est bénéfique pendant la période de récupération initiale. La marche favorise la circulation sanguine, prévient la formation de caillots et aide à la digestion. 

Il est conseillé de commencer par de courtes distances et d’augmenter progressivement l’endurance. Les patientes doivent veiller à porter des chaussures confortables et à marcher à un rythme qui leur convient. 

Les exercices de renforcement progressif

Une fois que la phase de récupération initiale est bien avancée, les exercices de renforcement progressif peuvent être incorporés dans la routine. Deux types sont couramment recommandés.

Les exercices de Kegel

Les exercices de Kegel sont particulièrement utiles pour renforcer les muscles du plancher pelvien. Cela peut contribuer à prévenir l’incontinence urinaire et à améliorer la récupération après une hystérectomie. 

Ils impliquent la contraction et la relaxation des muscles du plancher pelvien pendant quelques secondes à plusieurs reprises au cours de la journée. La durée de la contraction peut être progressivement augmentée.

Le renforcement musculaire en douceur

Le renforcement musculaire en douceur peut être progressivement intégré dans la routine. Il est important d’éviter les exercices qui sollicitent directement la région abdominale pendant les premières semaines de récupération. 

Au lieu de cela, l’accent doit être mis sur le renforcement des muscles des bras, des jambes et du dos. Des poids légers ou des bandes élastiques peuvent être utilisés pour un renforcement progressif.