Comment choisir ses prothèses mammaires ?

29 février 2024

Vous avez décidé de franchir le pas et de vous tourner vers une augmentation mammaire par pose de prothèses ? C'est une décision qui ne se prend pas à la légère et il est important de bien se renseigner. Pas de panique, nous sommes là pour vous aider à y voir plus clair. Dans cet article, nous allons détailler les principaux aspects à prendre en compte pour choisir vos prothèses mammaires.

Les critères pour choisir ses prothèses mammaires

Avant toute chose, le choix des prothèses mammaires dépend de nombreux critères propres à chaque patiente. La taille, le volume, la projection, mais aussi votre morphologie, votre style de vie et vos attentes esthétiques sont autant de facteurs à considérer.

En parallèle : Programmes de vaccination recommandés : Les vaccins essentiels à chaque étape de la vie pour une immunité optimale

Le chirurgien a un rôle déterminant dans la prise de cette décision. Il vous orientera vers l'implant le plus adapté à votre cas, tout en respectant vos désirs. Cependant, il est essentiel que vous soyez vous-même convaincue du choix de la prothèse.

Comprendre les différents types de prothèses mammaires

Il existe deux principaux types de prothèses : les prothèses mammaires rondes et les prothèses mammaires anatomiques (ou en forme de goutte d'eau).

A lire en complément : Quelles sont les compétences essentielles pour exceller en tant que médecin esthétique à Schiltigheim ?

La prothèse ronde permet d'obtenir un galbe généreux et une poitrine rebondie, très esthétiquement appréciée. Elle offre un résultat naturel, en particulier si vous avez déjà une certaine quantité de tissu mammaire.

Les prothèses anatomiques, quant à elles, reproduisent la forme d'un sein naturel et sont donc plus discrètes. Elles offrent un résultat plus doux et moins volumineux que les prothèses rondes, ce qui peut être préférable pour certaines patientes.

Choisir le volume de ses prothèses mammaires

Le volume des prothèses mammaires est l'un des aspects les plus délicats à choisir. Il ne s'agit pas seulement de choisir la taille de votre futur bonnet, mais aussi de prendre en compte votre morphologie globale. Un volume excessif peut déséquilibrer votre silhouette ou causer des douleurs dorsales.

Le choix du volume se fait en concertation avec le chirurgien, qui saura vous conseiller au mieux en fonction de votre anatomie et de vos souhaits. C'est pourquoi il faut absolument prendre le temps de choisir un bon chirurgien. À Nice j'ai trouvé une harmonie parfaite entre le glamour de la Riviera et l'expertise médicale de haut niveau grâce au Dr Jonathan Bouhassira.

Sélectionner la projection des prothèses mammaires

La projection des prothèses mammaires est un autre critère essentiel à considérer. Elle détermine à quel point la poitrine sera proéminente.

Une forte projection donne un aspect très galbé à la poitrine, tandis qu'une projection modérée offre un résultat plus naturel. Le choix de la projection dépendra donc de l'effet désiré, mais aussi de la forme de votre thorax et de la quantité de tissu mammaire existant.

Déterminer le type de remplissage des prothèses mammaires

Les prothèses mammaires peuvent être remplies de différents matériaux, le plus couramment utilisé étant le silicone. Il offre un résultat esthétiquement agréable et un toucher naturel.

Il existe également des implants remplis de sérum physiologique, qui sont moins couramment utilisés aujourd'hui en raison de leur aspect moins naturel.

En conclusion, le choix des prothèses mammaires est une décision personnelle qui nécessite une réflexion approfondie. Il est important de bien s'informer et de discuter ouvertement avec votre chirurgien de vos souhaits et de vos craintes. N'oubliez pas que le but est de vous sentir bien dans votre corps, et non de répondre à des normes esthétiques imposées.

L'importance de la position de l'implant mammaire

Les implants mammaires peuvent être placés soit devant, soit derrière le muscle pectoral. La position de l'implant a un impact sur l'apparence et le résultat final de l'augmentation mammaire.

Lorsque l’implant est placé devant le muscle pectoral, aussi appelé pose rétro-glandulaire, il se trouve directement derrière la glande mammaire. Cette position est généralement appropriée pour les femmes ayant suffisamment de tissu mammaire pour recouvrir l'implant. Elle permet une récupération plus rapide car elle est moins douloureuse et moins invasive pour les muscles.

Par contre, si l'implant est placé derrière le muscle pectoral, c'est la pose rétro-musculaire, il sera davantage couvert et l'effet sera plus naturel, cela est particulièrement intéressant pour les femmes ayant peu de tissu mammaire. Cependant, la convalescence peut être plus longue et plus douloureuse.

Le choix entre ces deux positions dépend de la quantité de tissu mammaire existant, de l'anatomie de la patiente et du résultat souhaité. Votre chirurgien esthétique vous aidera à faire le meilleur choix en fonction de votre cas spécifique.

La durée de vie et le suivi des prothèses mammaires

Il est important de savoir que les prothèses mammaires ont une durée de vie limitée. Elles ne sont pas permanentes et devront probablement être remplacées après une certaine période. La durée de vie moyenne d'une prothèse est d'environ 10 à 15 ans, mais cela varie en fonction de plusieurs facteurs, dont la qualité de l'implant, l'âge de la patiente et son mode de vie.

Il est également crucial de comprendre qu'une augmentation mammaire nécessite un suivi régulier. Les patientes doivent effectuer des contrôles réguliers pour s'assurer que les implants sont toujours en bon état et n'ont pas besoin d'être remplacés. Dans certains cas, des complications peuvent survenir, telles que la rupture de l'implant ou la formation de coques autour de l'implant. Ces situations nécessitent une intervention chirurgicale pour remplacer l'implant défectueux.